Collaboration autour de l'imagerie médicale dans le cloud

26/05/2016 | Frédéric Lambrechts | Commentaires

Le problème

Le nombre d'images médicales explose ; en Belgique seule, 33 millions d'examens d'imagerie médicale sont effectués chaque année. Les institutions qui effectuent ces examens ont souvent plusieurs équipements d'imagerie médicale et de serveurs (PACS ou VNA), achetés à partir de différents fabricants concurrents. Étant donné que chaque fabricant développe son propre logiciel et a une interprétation propre de DICOM, l'interopérabilité est très complexe. Voilà pourquoi des CD sont créés pour accéder aux images dans le système PACS de l'hôpital: environ 20 millions par an en Belgique. Le coût total de la combustion et l'expédition d'un CD revient à 6,5 € environ, soit un coût de 130 M € sur ce processus, alors que les images ne seront pas nécessairement vues par le récepteur … En plus de ce gaspillage financier, l'utilisation de CD n’est pas respectueux de l'environnement, et l'inspection et l'indexation des fichiers stockés sur CD est difficile et prend du temps

alt text

façons actuelles pour gérer et partager des images médicales

A part les CDs, des tunnels VPN et des codes exclusifs personnalisés sont actuellement utilisés pour la gestion des images dans les hôpitaux, entre les hôpitaux, les médecins et pour le transfert de l'hôpital au patient. Malheureusement, ces procédures provoquent de plus en plus de problèmes d'interopérabilité dus à des systèmes et des dispositifs hautement adaptés qui sont impossibles à intégrer avec les PACS propriétaires.

alt text

Image gestion de douleurs

La solution interopérable Orthanc

Une méthode simple et efficace, puissante et rentable pour gérer et partager des images médicales a été introduite en 2011 par Sébastien Jodogne, membre du personnel de l'Hôpital de l'Université de Liège, qui a créé un serveur d'imagerie médicale nommé Orthanc, d'abord pour répondre aux besoins de leur service de radiothérapie.

Comme la recherche de ces développements a été parrainée par des fonds publics, il a ensuite été décidé d'ouvrir le code source. Et depuis, Il a été téléchargé par les hôpitaux, les radiologues et les spécialistes plus de 25000 fois.

Orthanc est un serveur DICOM autonome, open-source libre, léger, relaxant, permettant un échange facile entre les services, les médecins et les hôpitaux. Le mini-système PACS entièrement autonome peut être téléchargé et exécuté immédiatement. Il est possible de conduire Orthanc a partir de n’importe quel langage informatique grâce au fait qu'il a une API REST.

Osimis le partenaire d’Orthanc

Osimis a été créé à côté d'Orthanc pour l'aider à atteindre un marché plus large. Nous aidons des spécialistes médicaux et les industriels dans le monde entier avec la mise en œuvre, la gestion et le support pour leurs déploiements Orthanc.

A côté de ces services, Osimis construit des produits logiciels ayant Orthanc comme base et qui répondent aux besoins spécifiques des utilisateurs, allant de simples clients Orthanc emballés et jusqu’aux solutions cloud et aux hubs de transmission d'images.

Lify

L'un de ces produits est la version packagée Lify de Orthanc, une application multiplateforme qui permet de stocker, de partager et de synchroniser en nuage​​ des images médicales provenant de multiples sources DICOM. Les images médicales peuvent être stockées directement à partir d'une modalité de DICOM et visualisées dans le nuage. Elles peuvent être partagées avec tout le monde et seront disponibles partout en les synchronisant dans le nuage.

Lify peut également intégrer les réseaux de santé locaux ou les dossiers de santé électroniques. Les images peuvent être importées par glisser-déposer ou par CD et seront converties au format DICOM. Les étiquettes peuvent être ajoutées, des flux de travail personnalisés et le routage automatisé. Les images sont visibles avec une visionneuse 2D avancée, et si l'on préfère, une intégration transparente avec des visionneurs professionnels est possible. On peut générer des rapports en glissant-déposant des annotations ou des notes prises lors de l'analyse de la série. Avant de partager les images, les informations peuvent être anonymisées. Le partage peut se faire via le nuage ou par courrier électronique. Les images peuvent également être partagées par le biais de 'LiveShare', une fonctionnalité qui permet à différents spécialistes de voir une étude particulière dans le même temps au cours d'une conférence téléphonique. Les études peuvent être publiées sur un portail personnalisé. Enfin, les opérations de post-traitement telles que la segmentation d'images ou la création d'images 3D peuvent être appliquées grâce à des algorithmes.

alt text

Représentation de Lify

Grace à Lify, nous pouvons cesser de gaspiller du temps et de l'argent sur la combustion, l'expédition et la lecture de CD, pas besoin d’engager des experts coûteux pour faciliter l'intégration et d'autres applications peuvent être intégrées facilement. L'application peut être personnalisée pour répondre aux besoins exacts. Et croyez-le ou non … la plupart des fonctionnalités seront disponibles gratuitement, pour toujours!

Check out Lify

Osimis team frederic

Frédéric Lambrechts

Une personne pour qui les 24 heures d’une journée sont juste suffisantes en échappant au sommeil. Bouillonnant d’idées, il peut se targuer d’être perpétuellement au fait de ce qui se passe dans sa société avec toujours une étape d’avance. Frédéric travaillait comme consultant bancaire jusqu’à ce qu’une inspiration divine le condamne à une vie de servitude dans le domaine de l’imagerie médicale... cela, juste après la découverte des méandres du monde du codage durant un excellent bootcamp de 2 mois (www.wagon.org).